Vendredi Découverte - L'estimation de la fonte de glaciers himalayen et canadien : du terrain à la modélisation numérique - Emilie Delaroche

Emilie Delaroche, nouvellement recrutée au sein de l'équipe GHOSTE, nous a présenté ses travaux effectués au cours de son master.

Cette présentation a eu lieu le vendredi 18 octobre 2019 en salle Mosson (Campus Irstea).

 

Résumé :

L’impact du changement climatique est particulièrement visible par l’observation de la fonte des glaciers et des calottes polaires au niveau mondial. Cette perte de masse des glaciers contribue à l’augmentation du niveau des mers. Les glaciers des Hautes Montagnes d’Asie, de l’Ouest Canadien et du Canada arctique participent à ce processus. De plus leur fonte impacte directement le débit des fleuves et donc l'apport en eau douce aux populations (plusieurs millions d'habitants) vivant en aval de ces zones englacées. 

 

Delaroche oct2019 1© E. Delaroche

L’utilisation de modèles d’ablation est nécessaire pour estimer leur fonte. Ils représentent des outils clefs pour faciliter la compréhension et la projection du changement de masse des glaciers. Ces modèles peuvent être simples (modèles d’index de température) ou bien plus complexes, en prenant en compte une grande partie des facteurs climatologiques et météorologiques auxquelles le bilan de masse des glaciers est sensible (modèle régional climatique).

 

Durant mes différentes expériences en France et à l’étranger, j’ai pu récolter et utiliser des données terrains provenant de stations météorologiques, d’appareils photographiques, de carottes de glace ou de balises d’ablation au niveau de glaciers himalayens et canadiens, afin de pouvoir les intégrer dans des modèles de fonte. Pour ce Vendredi découverte, j'aimerai vous présenter les différentes adaptations et les améliorations possibles de ces modèles pour permettre une meilleure appréhension de l'ablation des glaciers.

 

Venez nombreux !!!

SHARE

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer