Stage Master 2 ou Ingénieur 3ème année Agronomie - Diagnostic agraire du bassin du Buëch en Durance

Employeur
Irstea, institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture, est un établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST) placé sous la double tutelle des ministères en charge de la recherche et de l’agriculture. Les recherches conduites à Irstea sont orientées à la fois par des questionnements scientifiques et sociétaux dans les domaines de l’environnement et de l’agriculture. Elles ont pour finalités de déboucher sur des innovations pour la société et permettent l'aide aux décisions publiques ou privées. Irstea est caractérisé par une recherche finalisée.
Au sein du département Eau, l’unité mixte de recherche G-eau (Gestion de l’eau, acteurs, usages, www.g-eau.fr) regroupe 70 chercheurs et ingénieurs permanents et une cinquantaine de doctorants et postdoctorants de toutes disciplines travaillant ensemble sur les questions de gestion intégrée et adaptative de l’eau. Le stage sera conduit au sein de l’ équipe « Adaptation » de l’UMR G-eau.


Cadre et problématique
Le projet RADHY Buëch – Représentation intégrée des Adaptations locales et des Dynamiques Hydrologiques sur le bassin du Buëch (Hautes-Alpes) - cherche à représenter de manière intégrée les dynamiques sociales et hydrologiques d’un bassin versant de la Durance. L’objectif du projet est d'étudier dans quelle mesure les adaptations locales individuelles et collectives peuvent réduire (ou augmenter) les vulnérabilités des usagers de l'eau au risque de sécheresse. Une thèse débutée en octobre 2017 s’intéresse dans ce cadre au couplage d’un modèle hydrologique avec un modèle de comportement des différents usagers de l’eau avec un focus en période d’étiage. La connaissance des comportements des usagers, notamment agricoles, est nécessaire pour la construction de ce dernier modèle et fait partie des livrables du projet. Cette connaissance repose sur l’identification des variables de décisions et la caractérisation des systèmes de production, en particulier de l’irrigation. Des enquêtes de terrain préliminaires ont été réalisées auprès des principaux acteurs du bassin (Chambre d’Agriculture des Hautes-Alpes, Direction Départementale des Territoires des Hautes-Alpes, Syndicat Mixte de Gestion Intercommunale du Buëch et de ses Affluents, Agence Française pour la Biodiversité, associations d’irrigants) et le stage proposé vise à réaliser un diagnostic plus fin de l’usage agricole sur l’ensemble du bassin.


Objectif général du stage
Le/la stagiaire aura pour mission principale de réaliser un diagnostic agraire du bassin du Buëch. Ce diagnostic devra en particulier permettre de faire une typologie des différents systèmes d’exploitation présents sur le bassin afin d’améliorer la représentation des comportements individuels et collectifs d’usages de l’eau et de leurs déterminants dans un modèle intégré. Une attention particulière devra être portée aux différents types d’irrigations utilisés (gravitaire et souspression) et leur intégrations à la fois dans les stratégies des exploitations et dans le contexte social, hydrologique et climatique de la zone d’étude.


Contenu du stage
Le stage débutera par un travail bibliographique pour le recueil et l’analyse de la littérature existante en matière de méthodologie et de diagnostique agraire sur le bassin du Buëch. Il se poursuivra par la réalisation de campagnes de terrain (entretiens semi-directifs, questionnaires, observations agronomiques…). En parallèle des campagnes de terrain, une réflexion sera menée au sein du projet RADHY Buëch et en collaboration avec l’étudiant, sur la manière d’intégrer les connaissances produites dans le modèle de simulation construit au sein du projet. Enfin, un atelier de restitution organisé par le stagiaire avec les différents acteurs locaux pourra être organisé. Le stagiaire sera aussi amené à participer à d’autres ateliers/réunions en lien avec le projet RADHY Buëch et l’équipe « adaptation » de l’UMR. De nombreux déplacements sur le terrain sont à prévoir.


Profil souhaité
- Étudiant en master 2 sciences de l’eau ou élève ingénieur 3ème année en agronomie. Le stage requiert la maîtrise des connaissances de base en agriculture, et l'aisance dans la réalisation d’enquête de terrain avec des interlocuteurs du monde agricole en milieu rural de moyenne montagne. Une première expérience en diagnostic agraire ou la réalisation d’enquêtes de terrain seront fortement appréciées. Des connaissances en SIG sont un plus.
- Autonomie et travail en équipe.
- Permis B obligatoire.


Durée du stage
5 à 6 mois, avec prise de poste le 1er mars 2019.


Gratification
Indemnité de stage de 575 € par mois environ. Les déplacements seront de plus pris en charge par Irstea dans le cadre général des frais de mission.


Lieu
Campus Irstea - 361, rue Jean-François Breton – BP 5095 – 34196 Montpellier Cedex 5 – France


Contacts
Olivier Barreteau (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., tel : +33 (0)4 67 16 64 39)
Bastien Richard (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , tel : +33 (0)4 67 04 63 52)
Bruno Bonté (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., tel : +33 (0)4 67 16 64 67)

Candidature à adresser aux contacts ci-dessus avant le 6 janvier 2019.

SHARE

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer