Vendredi découverte - Initier une réflexion sur la co-gestion des eaux souterraines via le policy-design : retour d’expérience dans la région de Gabès en Tunisie - Emeline Hassenforder

Le 17 Juin 2022 à 11h, Emeline Hassenforder présentera ses travaux intitulés "Initier une réflexion sur la co-gestion des eaux souterraines via le policy-design : retour d’expérience dans la région de Gabès en Tunisie"

Résumé :

vd hassenforder webLa zone de Limahoua, au sud de Gabès en Tunisie, est une zone agricole appartenant essentiellement à des agriculteurs privés. L’irrigation de la zone et basée sur les eaux souterraines de la nappe côtière de Gabès sud Jeffara. La zone bénéficie d’avantages notables (bonne qualité de la terre, relativement bonne accessibilité à la nappe, infrastructures routières) qui ont attiré depuis une quinzaine d’années de nombreux nouveaux exploitants. La zone compte aujourd’hui environ 300 agriculteurs. Ces installations se sont pour la plupart accompagnées de la création de forages et de puits de surface, licites ou illicites. Cette concentration de forages entraîne une surexploitation de la nappe qui a mené à la création d’une zone de sauvegarde en 2017. Néanmoins, le nombre de forages continue d’augmenter et la situation pourrait s’aggraver dans les années à venir avec un risque d’intrusion saline depuis la côte. Cette situation commence à inquiéter beaucoup d’agriculteurs. Dans les années 2000, une tentative avait été faite pour créer un Groupement de Développement Agricole (GDA) en vue d’une gestion collective des prélèvements sur la nappe, suivant l’exemple du périmètre irrigué de Bsissi Oued El Akarit situé à quelques km au nord de Limahoua (Frija et al, 2016, Montginoul et al., 2016). Mais cette initiative n’a jamais porté ses fruits, notamment faute de porteurs motivés et de moyens disponibles.

Dans ce contexte, le Commissariat Régional de Développement Agricole (CRDA) de Gabès, le CNRS-Lamsade, le University College de Londres, l’ANU et le CIRAD ont entamé une collaboration en vue d’accompagner les acteurs de la zone de Limahoua dans une réflexion sur les modalités de gouvernance concertée des eaux souterraines possibles en vue de faire face à ces enjeux. Cette collaboration s’est traduite par le stage de Master de Samia Chrii (Mai 2021-Janvier 2022) et par la mobilisation de la méthodologie P-KCP (Pluchinotta et al 2019) basée sur la théorie C-K pour la conception de politiques (Hatchuel et Weil, 2009). Quatre ateliers participatifs ont eu lieu entre novembre 2021 et mars 2022 afin de partager les connaissances, d’identifier les préoccupations communes et de lister les alternatives de gestion possibles. Ma présentation retracera la démarche et mettra en avant les premières conclusions en termes méthodologique et opérationnel.

 

La présentation aura lieu à la fois en présentiel sur le campus de l'Institut Agro de La Gaillarde, en salle 215 (Bat. 11) et en distanciel via le lien ci-après :

https://supagro-fr.zoom.us/j/96893614702?pwd=VmxPWmx6dE51enhyRVA5SFFsMlZndz09

ID de réunion : 968 9361 4702
Code secret : $&N26U?N

 

Venez nombreux !

 

APT Logo fra      logo brgm web frlogo inraeLogo Institut Agro Mpl petit

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer