There is no translation available.

Un séminaire ouvert à tous sur les politiques d'adaptation aux risques littoraux aura lieu mardi 24 septembre de 10h00 à 12h30 à AgroParisTech Montpellier.

Ce séminaire, ouvert à tous, vise à présenter et à organiser des échanges entre des recherches passées ou en cours conduites sur différents terrains français, mais ayant en commun d’aborder les risques littoraux et leur gestion à travers une approche politique.
Les principales questions qui guideront ces échanges sont les suivantes qu’est ce que la science politique peut avoir à dire et peut apporter à l’analyse des stratégies et des politiques d’adaptation aux risques littoraux, qui la distingue ou complète d’autres travaux (en gestion ou géographie par exemple) Quelles divergences et quelles convergences sont observables entre les différents sites d’étude, et quels enseignements peut on tirer de la comparaison interrégionale ? Enfin, quelles perspectives de recherche peut on imaginer pour la suite ?

 

Pour plus d'informations, téléchargez le programme ci-contre

There is no translation available.

Sara Boularbah, ingénieur et doctorante à l'IAV Hassan II,  effectue un séjour à G-eau qui s'étend jusqu'au 28 juin.

Elle présentera ses travaux de thèse intitulée "La reconversion à l'irrigation localisée dans les périmètres collectifs en marche : Quelles performances et quelles évolutions?", ce jeudi 20 juin à 10h à la salle Mosson.

There is no translation available.

Dans le cadre de sa thèse sur la modélisation hydrologique du delta du Mékong au Cambodge, Christina Orieschnig présentera une méthode utilisant la plateforme cloud-computing de Google Earth Engine pour traiter des images satellitaires et données du Synthetic Aperture Radar dans le but d’estimer l’étendue d’inondations.

 

Résumé des travaux :

The annual Monsoon inundation of the Cambodian part of the Mekong Delta is fundamental to agricultural productivity. Despite the importance of this seasonal cycle, hydrological data on it is sparse, as there are few measuring stations. In turn, this hinders full understanding of the area’s hydrological dynamics. I am currently working on overcoming part of this obstacle using remote sensing data. The method I am working on combines optical imaging with Synthetic Aperture Radar data, and uses the online cloud computing platform Google Earth Engine for processing. Google Earth Engine offers optical imaging data from the MODIS, Landsat and Sentinel missions, as well as the Synthetic Aperture Radar data from Sentinel used in this analysis. Optical images undergo cloud masking, followed by categorisation into open water surface and flooded vegetation and and dry land. Said categorisation is based on the Normalised Difference Water Index and the Normalised Difference Moisture Index. Since cloud cover is very frequent in the region, especially during Monsoon season, Synthetic Aperture Radar data supplements information that cannot be extracted from optical data even with post-processing. Synthetic Aperture Radar images are classified into the above categories using two-step thresholding. The time series of flood extents resulting from the combination of these two steps is then analysed using the parameters of inundation frequency and variation rate estimation. Validation is undertaken using a manually classified image and, later on, will also include ground-truthing points collected during field missions.

 

Christina Orieschnig fera une présentation de ses travaux le 21 juin à 11:00 à la salle Mosson.

There is no translation available.

Ce vendredi 28 Juin, Nesrine Kalboussi et Romane Saye (Irstea Itap, Pôle ELSA) présenteront l’ACV de systèmes d'irrigation de vignes à partir d'eaux usées recyclées en se basant sur le cas de Murviels les Montpellier.

 

Résumé des travaux :

La réutilisation des eaux usées (REUT) offre des solutions pour lutter contre la diminution de la disponibilité en eau pour l’agriculture. La présente étude quantifie les impacts environnementaux, dans un contexte méditerranéen, de l’irrigation d’un hectare de vignes avec des eaux usées traitées (EUT), de l’eau potable (EP) et des eaux brutes (EB) de surface ou de forage. Cette étude se base sur les données expérimentales du projet AERMC de Murviel-Lès-Montpellier. Les impacts ont été évalués avec la méthode ILCD. L’irrigation d’un hectare de vignes avec des EUT donne de meilleurs résultats que l’irrigation avec de l’EP apportée par camion pour les catégories d’impact de l’écotoxicité (humaine et eau douce), l’acidification et le changement climatique. La REUT a des conséquences sur les radiations ionisantes, cela est dû à l’ajout d’un traitement tertiaire afin de respecter la réglementation de plus en plus sévère. Deux technologies de traitement tertiaire, filtre à sable + désinfection UV (FAS+UV) et ultrafiltration (UF), ont été comparés et le FAS+UV s’est avéré le moins impactant pour l’environnement sur toutes les catégories d’impacts. Afin de rendre le scénario EP plus réaliste, deux scénarios d’EB provenant d’un forage ou d’une rivière ont été modélisés. Le scénario EB forage est le plus impactant. Cela est dû à la puissance de la pompe et à l’infrastructure du forage. Le scénario EB rivière est comparé au scénario EUT (FAS+UV) et celui-ci s’est avéré moins impactant et plus adapté à l’échelle de la commune. Cette étude fournit des résultats qui permettent de mieux comprendre les conséquences environnementales potentielles de la REUT en agriculture. L’utilisation de l’EUT permet de diminuer l’apport de fertilisants et de diminuer la pollution rejetée par la station dans la rivière.

La présentation se fera à la salle Orient du bâtiment ITAP à 11h00.

AFROMAISON aims to propose concrete strategies for the integrated management of natural resources in Africa to address climate change. Climate change is increasing the vulnerability of many African regions to water access and natural disasters. In a context of poor governance, these risks limit the impact of policies to fight poverty and economic development. Indeed, the degradation of natural resources in Africa increases the vulnerability of the poorest, due to pressures on ecosystems, land competition, rising prices (food and energy), risks associated with climate change and population growth. Reversing these trends requires the development of integrated management approaches.

 

AFROMAISON offers sustainable solutions in terms of operational management and strategies for the integrated natural resources management (including water), for communities and authorities, enabling them to struggle the effects of climate change. Despite the existence of many local tools, expertises, strategies, practices and know-how, the concept of integrated natural resource management (GIRN) is still difficult to implement; moreover, in many cases, the components of GIRN still need to be integrated. AFROMAISON builds on what already exists and contributes to a better integration at the subnational (mesoscale) level. of the components through a 7-step operational approach that mobilizes authorities and communities.

 

The AFROMAISON project has led to the development of a toolkit for GIRN, an operational approach that allows the development of short and long-term strategies adapted to local contexts in order to achieve rapid results (cost-effectiveness). This approach has been tested and evaluated in 5 African case studies. In order to strengthen the impacts of these strategies, significant efforts have been made to strengthen the capacities of local actors and to develop information and dissemination strategies. In order to develop these operational strategies, the AFROMAISON project has developed three groups of tools: landscape restoration and adaptation strategies (including sustainable landscape intensification); economic tools and incentives for GIRN; and spatial/territorial planning tools.

 

1 1  2 2 

Session Jeu M’panga Game @R. Ducrot

Session Jeu de Rôle @R. Ducrot

There is no translation available.

Titulaire d’une licence ou d’un master, vous avez un intérêt de la politique de gestion des inondations en France et une maîtrise de l’évaluation économique publique, si possible dans ce contexte.

Nous proposons une offre de CDD niveau IE pour 7 mois en lien avec une base de donnée recensant les analyses coûts-bénéfices menées dans le cadre de la gestion des inondations en France.

Date souhaitée de début de contrat : 01/07/2019

 

Téléchargez l'offre détaillée ci-contre...

There is no translation available.

Dans le cadre du programme de mobilité internationale EXPLORE de MUSE, l'UMR G-Eau accueille le Dr. Eduardo Cittadini  de l'INTA (Instituto Nacional de Tecnología Agropecuaria – Argentine) du 10 au 19 juin 2019 à Montpellier.

Le Dr. Cittadini est coordinateur National du Programme de Développement Régional et Territorial  de l'INTA. Il est également représentant de l'INTA dans le comité de pilotage du Réseau de Recherche International AGRITERRIS (Activité agricole, territoire et systèmes agroalimentaires localisés).

Les objectifs principaux de son séjour sont de :

  • partager l'expérience de l'INTA en Patagonie, en réponse aux enjeux eau et territoire en contexte de dérèglement climatique
  • contribuer aux questionnements identifiés dans la KIM Waters en termes de dynamiques économiques, sociales et politiques des territoires de l'eau,
  • partager l'expérience de structuration des institutions montpelliéraines autour de la thématique de l'eau et en tirer des enseignements possibles;
  • explorer les pistes de collaborations futures possibles entre les institutions argentines qui intègrent le Groupe technique du fleuve Chubut : l'INTA, le CENPAT-CONICET (Centre National Patagonien - Conseil National de la Recherche Scientifique et Technique), l’UNPSJB (Université Nationale de la Patagonie San Juan Bosco) et la communauté montpelliéraine sur l'eau, aussi bien en termes de recherche que d'expertise et de formation; identifier de potentiels partenaires scientifiques, académiques et opérationnels sur les enjeux d'adaptation de gouvernance de l'eau et des systèmes socio-écologiques associés, en contexte de dérèglement climatique;
  • contribuer à la réflexion pour la structuration d'un atelier méthodologique sur la gouvernance de l'eau dans le bassin de la Vallée inférieure du fleuve Chubut (VIRCH), qui sera organisé dans le cadre du projet « Transformer la gouvernance de l’eau en Amérique du Sud: de la réaction à l’adaptation et l’anticipation » fin 2019 - début 2020.

 Eduardo Cittadini fera une présentation de ses travaux le 14 juin à 11:00 à AgroParisTech, salle Amazone.

 

Venez nombreux !

There is no translation available.

Benoit Dewandel, Hydrogéologue du BRGM, soutiendra son Habilitation à Diriger les Recherches intitulée "Aquifères de socle : schémas conceptuels, essais par pompage et régionalisation des propriétés hydrodynamiques"

 

 

La soutenance aura lieu le jeudi 27 juin 2019 à 14h30 à la Maison des Sciences de l'Eau de Montpellier en salle de conférence du laboratoire HydroSciences Montpellier devant le jury composé de :

  • Prof. G. de Marsily (Univ. P.&M. Curie - Paris), rapporteur
  • Prof. M. Razack (Univ. de Poitiers), rapporteur
  • J.-R. de Dreuzy, DR CNRS, Dir. OSUR (CNRS - Géosciences Rennes), rapporteur
  • N. Dorfliger, HDR (BRGM - Orléans), examinatrice
  • C. Leduc, DR IRD (Montpellier) & tuteur de mon HDR, examinateur
  • Prof. S. Pistre (Univ. Montpellier), examinateur
  • Prof. H. Jourde (Univ. Montpellier), examinateur

 

Page 1 of 28

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer