There is no translation available.

Benoit Dewandel, Hydrogéologue du BRGM, soutiendra son Habilitation à Diriger les Recherches intitulée "Aquifères de socle : schémas conceptuels, essais par pompage et régionalisation des propriétés hydrodynamiques"

 

 

La soutenance aura lieu le jeudi 27 juin 2019 à 14h30 à la Maison des Sciences de l'Eau de Montpellier en salle de conférence du laboratoire HydroSciences Montpellier devant le jury composé de :

  • Prof. G. de Marsily (Univ. P.&M. Curie - Paris), rapporteur
  • Prof. M. Razack (Univ. de Poitiers), rapporteur
  • J.-R. de Dreuzy, DR CNRS, Dir. OSUR (CNRS - Géosciences Rennes), rapporteur
  • N. Dorfliger, HDR (BRGM - Orléans), examinatrice
  • C. Leduc, DR IRD (Montpellier) & tuteur de mon HDR, examinateur
  • Prof. S. Pistre (Univ. Montpellier), examinateur
  • Prof. H. Jourde (Univ. Montpellier), examinateur

 

There is no translation available.

Exceptionnellement, le prochain vendredi découverte aura lieu un lundi, le 27 mai à 10h00 en salle Mosson.

 

Pierrick CHALAYE, doctorant en Sciences Politique à Institute for Governance and Policy Analysis at the University of Canberra - Centre for Deliberative Democracy and Global Governance, présentera ses travaux de recherche:

TITRE : Rôle de la démocratie délibérative dans la construction des politiques publiques sur la biodiversité

Résumé de présentation de son intervention :

"Le récent rapport de l’IPBES vient de le rappeler, s’il y a urgence climatique, il y a également urgence pour la biodiversité. Les métaphores sur l’effondrement du vivant sont nombreuses : entre autres, c’est l’architecture du vivant, de la diversité génétiques, des espèces et de leurs population ainsi que des écosystèmes qui est menacée. Le régime international sur la biodiversité, notamment autour de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB), s’est donc jusqu’ici avéré particulièrement inefficace dans la lutte contre les pressions sur la biodiversité. C’est entre autres le manque d’engagement des Etats qui a et continue à paralyser l’action dans ce domaine, notamment au niveau de l’intégration de la biodiversité dans les politiques sectorielles, un des piliers de la CDB. Ce manque d’engagement est notamment attribué à un manque de transparence, de portage politique, et de reddition des comptes, trois attributs essentiels de la démocratie.

En s’appuyant sur les théories et pratiques de la démocratie délibérative, mes travaux tachent d’évaluer le rôle que peut jouer la démocratie dans la gouvernance de la biodiversité à l’échelle des Etats. A ce stade, je m’appuie sur deux études de cas : la France et l’Australie, le premier ayant démontré son rôle moteur dans la gouvernance internationale de la biodiversité durant les deux dernières décennies et le second ayant au contraire, été un acteur plutôt en retrait des négociations. En tenant compte des différences notables en terme de cadres institutionnels et de cultures politiques et environnementales dans chaque pays, je m’intéresse à l’influence des discours et acteurs de la biodiversité quant à l’intégration (ou absence d’intégration) dans les politiques publiques.

Mes travaux de thèse s’inscrivent dans un projet de recherche théorique et empirique plus large sur le rôle de la démocratie à l’âge de l’Anthropocène, sous la direction de John Dryzek, de l’Université de Canberra."

 

Venez nombreux assister à la présentation de Pierrick Chalaye !

There is no translation available.

"Theory and econometrics of individual and collective choice analysis: choice and controlled experiments"

A practical training offered by CEEPA in Pretoria, 20-24 May 2019(of special interest to PhD students)

 

Description and main topics
The objective of the training is to offer young scholars an overview of the current empirical methods aimed at understanding preferences and economic behaviour towards natural resources: how to design, implement and analyse a choice experiment or more broadly an economic experiment to anticipate individual and collective behaviours. The training is mainly methodological in nature. Participants will be exposed to a large set of tools to help them decide upon the best tools/methods to be used to answer their current research questions....

For more information, download the document opposite...

There is no translation available.

Le séminaire MATHEO de l’IM2E du Mardi 7 mai, 14h, Amphithéâtre 208, coeur d’école du Campus INRA-Supagro (https://goo.gl/maps/8yahsu6UxshekgcM7) a permis la présentation d'Olivier THEROND, du Laboratoire Agronomie et Environnement de Nancy-Colmar.

Il a présenté ses travaux sur : « Modélisation intégrée des systèmes agricoles et territoires, gestion de l’eau et transition agro-écologique ».

There is no translation available.

Les infrastructures agro-écologiques sont des éléments paysagers semi-naturels pourvoyeurs de services et disservices écosystémiques. Dans les agrosystèmes méditerranéens, les fossés agricoles et canaux d’irrigation fournissent des services « éco-hydrauliques » reposant sur des interactions entre végétation et processus de transport d’eau, de sédiments et de propagules végétales (graines). Les pratiques d’entretien visant à restaurer la capacité de transport hydraulique de ces infrastructures sont susceptibles de modifier l’expression de ces services. Cependant, les interactions entre pratiques, traits du couvert végétal et services écosystémiques rendus par ces infrastructures sont encore peu caractérisées. L’objectif du travail de thèse était de comprendre dans quelle mesure les pratiques d’entretien des canaux et fossés, en termes de typologie, mais également de temporalité et de localisation, modulent les services rendus par la végétation. La démarche s’appuie sur la construction d’un modèle représentant explicitement le réseau hydraulique, et dont le fonctionnement est simulé pour des événements de référence sur l’horizon temporel considéré. Le modèle repose sur des formalismes semi-empiriques permettant de prendre en compte l’effet des traits de végétation sur les processus de transport, et notamment leur effet dynamique sur la résistance hydraulique à l’écoulement. Il a été paramétré à partir d’expériences au champ réalisées sur deux terrains agricoles méditerranéens. Ces expériences ont visé à : (i) caractériser l’influence de différents facteurs géomorphologiques et des pratiques d’entretien sur la distribution spatiale des communautés végétales des fossés et de leurs traits (ii) identifier les facteurs impliqués dans le transport et le dépôt de propagules lors d’un événement hydraulique. Les travaux expérimentaux montrent que les pratiques d’entretien modulent à court-terme la dynamique du couvert végétal, mais que la distribution spatiale des espèces (et donc des traits du couvert végétal) répond dans une large mesure à des facteurs géomorphologiques. Les travaux expérimentaux ont également permis d’améliorer notre compréhension de certains processus-clefs des canaux et fossés, en particulier de la dispersion de propagules, et de développer une méthodologie de relocalisation des propagules dans les cours d’eau intermittents. Le modèle spatialisé, intégrant les principaux résultats expérimentaux à l’échelle du bassin versant, a permis une hiérarchisation de l’impact des pratiques vis-à-vis du bouquet de services rendu par la végétation des fossés agricoles. La fauche assure le meilleur compromis entre services à court et moyen-terme, bien qu’elle soit temporairement défavorable à la rétention de sédiments et de graines, ainsi qu’à la stabilisation des berges, au début de l’automne. La démarche semi-empirique développée amène à se réinterroger sur le niveau de description des processus et les indicateurs nécessaires à l’évaluation des services dans des écosystèmes aux interactions complexes.

With limitations in the availability and accessibility of surface water, attention is increasingly directed towards groundwater resources as the most reliable source of fresh water for different sectors. Accordingly, groundwater is over abstracted in many countries of the world. The overexploitation of groundwater renewable and non-renewable aquifers for both urban use and irrigation results in a drop of the water table and, frequently, in a reduction in groundwater quality. This study focuses on the use of groundwater for irrigation purposes in desert areas of the MENA region. The objective of this thesis is to contribute to conserving and sustaining the use of limited groundwater resources in desert agriculture, by analyzing the current unsustainable use of groundwater, focusing on groundwater policy on the one hand, and on the specificities of desert agriculture on the other, with a focus on Azraq basin in Jordan. This study consists of eight chapters, starting with an introduction, six core chapters, and ending with a synthesis chapter. The introduction chapter reviews the general context of the thesis, while chapter two briefly reviews the general features of groundwater-based agriculture in the MENA region and explores the management and policy options available to regulate this sector. We then document 'desert agriculture' in selected countries of the MENA region, examining in particular how farms access the key production factors of land, water, labor, capital. The physical and historical context of Azraq basin, our case study area, is then outlined in chapter three. Chapter four explores the Azraq Basin using spatial analysis GIS tools and all available data, providing a wider view of the windows of intervention for groundwater resource use and management. Chapter five, six and seven emphasizes the driving forces behind the development of desert agriculture in the Azraq basin: Chapter five focuses on the issues of land tenure in historical and present contexts, as access to land is as one of the prime factors fueling desert agriculture, either for profit or land speculation or both. Chapter six deals with water, another key production factor of farming in Azraq basin, and discusses policy measures and tools deployed to regulate use of this resource, law enforcement, and how farmers have responded to these policy and regulatory measures. The chapter then documents how, in response, the Ministry of Water and Irrigation has recently enacted a series of creative counter-measures, both direct and indirect, in an attempt to toughen law enforcement. Chapter seven is based on the results of farm surveys carried out in the two main agricultural areas of the Azraq basin (Azraq and Mafraq). The chapter outlines farm typologies, calculates the level of farm profitability, and discusses the availability and relative costs of production factors (land, water, energy, labor, inputs) in desert areas, as well as the constraints and challenges currently faced by farmers and future prospects. The final chapter of this thesis builds upon the research findings to answer the proposed research questions and zooms out to the MENA region to put the lessons learned in comparative perspective.

Le séminaire IM2E « sciences sociales » d'avril a eu lieu vendredi 12 avril de 10h à 12h en Salle Mosson à l’Irstea, UMR G-eau, Montpellier

Peter Mollinga nous a présenté : « Downstream of the Dam: State governance and the uses and meanings of water in the Sardar Sarovar Project, Gujarat, India ».

Cette présentation était mise en discussion par François Molle.

Research team: Peter P. Mollinga (SOAS University of London), R. Parthasarathy (GIDR Ahmedabad), Pranjal Deekshit (TISS Mumbai) and Esha Shah (WRM Wageningen University)

 

Description

This research project analyses the performative, consumptive and productive uses and meanings of water in and of the Sardar Sarovar Project (SSP), a large dam with reservoir on the Narmada river, located at the border of Gujarat and Madhya Pradesh States, India. The main focus of the project is how water is being used in the state of Gujarat, of which the SSP covers the larger part, and the meanings that water and the infrastructure that supplies it have acquired since water was released from the dam in the early 2000s. The water and the project were carriers of meaning well before the project got constructed and became operational – the project is best known for the opposition against its building. While originally designed for agricultural use and hydropower generation, the scope of uses and meanings has considerably expanded in the past decades, and particularly since the dam has become operational.  The use of Narmada water for domestic purposes and for urban and industrial development is now prominent. Based on a review of the  relatively limited amount of scholarship on the functioning and imagining of the project since it became operational, and a series of field visits, the presentation explores how water infrastructure functions as ‘logistical power’ in state governance, an exploration that is framed within a broader Cultural Political Economy (CPE) perspective on water and development, and outlines an interdisciplinary agenda for further research.

 

(voir annonce jointe ci-contre)

There is no translation available.

Le ministère tunisien de l’Agriculture et sa direction générale de l’Aménagement et la conservation des terres agricoles (DGACTA) ont lancé un Programme d'Adaptation au Changement climatique des TErritoires ruraux de Tunisie (PACTE), sur financement de l’Agence Française de Développement. Les UMR G-eau et TETIS apportent un appui méthodologique et de terrain à la mise en œuvre de ce programme dans 5 gouvernorats de Tunisie, en lien avec leurs partenaires tunisiens de l’INAT (Institut National Agronomique de Tunisie) et de l’INRGREF (Institut National de Recherche en Génie Rural et Eaux & Forêts).

L’objectif du programme est de mettre en place des plateformes territoriales multi-acteurs de planification concertée et de suivi-évaluation pour développer de façon durable des territoires ruraux particulièrement vulnérables sur les plans socio-économique (IDH très faible) et environnemental.


Trois objectifs spécifiques sont poursuivis :

  • Gérer rationnellement et durablement les ressources naturelles vulnérables ;
  • Contribuer au développement économique des territoires ruraux ;
  • Assoir les mécanismes favorables à une meilleure gouvernance du développement territorial.

Sont concernés par ce programme les gouvernorats de :

  • Bizerte (secteurs El Arab & Sidi Aïssa)
  • Kairouan (Msaïd, Sayada & Massiouta)
  • Le Kef (El Ksour & Aïn Fdhil)
  • Sidi Bouzid (Rihana & El Ayoun)
  • Siliana (El Gabel, Sidi Mansour)
  • Kasserine (Foussana)
image11  image33 
 Débat avec les agriculteurs sur les résultats du diagnostic participatif à Sidi Bouzid (décembre 2018)
© Julien BURTE
 Participation des femmes aux débats sur les principaux enjeux du territoire
© Julien BURTE 
There is no translation available.

Séverine TOMAS a soutenu son Habilitation à Diriger les Recherches intitulée "Ecoulements complexes et irrigation" le 3 avril 2019 à 14h30  à l'amphi 208  de SupAgro (Cœur d’École - 1er étage - Bât 9 - 2 place Pierre Viala - 34060 Montpellier).

 

Devant le jury composé de :

  • ANSELMET Fabien (examinateur) : Professeur IRPHE-ECM, Marseille
  • BELAUD Gilles (invité) : Professeur Supagro, Montpellier
  • BOUARFA Sami (invité) : HDR Irstea, Montpellier
  • DANAILA Luminita (examinateur) : Professeur CORIA, Rouen
  • EIFF Olivier (examinateur) : Professeur KIT- IfH, Karlsruhe, Allemagne
  • MATAS Jean-Philippe (rapporteur) : Professeur LMFA – Univ. Lyon I
  • PLAYAN Enrique (rapporteur) : Professeur CSIC, Saragosse, Espagne
  • ROIG Véronique (rapporteur) : Professeur IMFT – INPT, Toulouse
  • SIMONIN Olivier (examinateur) : Professeur – Président INPT, Toulouse

Résumé :

Il est nécessaire de mieux comprendre les mécanismes physiques liés à l’irrigation pour garantir une gestion de l’irrigation plus efficiente afin de réduire l’impact des activités humaines sur la consommation des ressources naturelles et la dégradation des milieux. La mécanique des fluides et en particulier l’étude des écoulements complexes permet alors de traiter des questions de recherche à l’interface d’autres disciplines (hydraulique, génie des procédés, mécanique, modélisation des bilans hydriques et des transferts dans le sol, ingénierie des matériels d’irrigation, efficience à la parcelle).

 

Cette synthèse présente comment la compréhension des écoulements complexes (diphasiques, millimétriques en interaction avec des processus physico-chimiques) permet d’adresser des problématiques de recherches plus globales. La diversité des outils et des approches numériques et expérimentales est à la fois stimulante et enrichissante : par exemple conduire et réaliser des études en laboratoire puis in-situ afin de valider des modèles numériques permettant de simuler entre autres l’hydrodynamique des systèmes d’irrigation et la dispersion atmosphérique de fines gouttelettes.

 

hdr tomas

 

 

 

 

Cela requiert de s’intéresser à de larges problématiques de recherches depuis l’échelle des processus (paramétrer les flux turbulents de chaleur, caractériser l’atomisation d’un spray à très hauts nombres de Reynolds et Weber, analyser la structure d’un écoulement milli-fluidique et tortueux) jusqu’au cas réel (analyser la dérive et le transport in situ dans le cadre de l’aspersion avec des eaux usées traitées, comprendre les mécanismes de colmatage ou le développement de biofilms). Les perspectives à ces travaux impliquent tant des activités à moyen terme, dans le cadre d’activités déjà en cours, que des développements sur le long terme associés à des enjeux de société importants liés à la ressource en eau.

Page 1 of 28

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer