Durabilité environnementale de l'agriculture irriguée en Tunisie - Caractérisation multicritères à l'échelle de la parcelle de pratiques agroécologiques dans la plaine de Kairouan - Koladé Akakpo

Les plaines aménagées pour l’irrigation agricole au Maghreb sont importantes pour l’économie régionale et nationale. Ces territoires et agriculteurs sont cependant vulnérables à des aléas environnementaux et climatiques, et en rapport à une utilisation « non raisonnée » des ressources naturelles (conditions et moyens d’accès à l’eau, dégradation des sols). Il paraît intéressant d’entamer une réflexion sur les conditions de réussite d’une transition agroécologique de cette agriculture familiale, en identifiant des pratiques agricoles ayant des fonctionnements plus écologiques et résilients. En faisant l’hypothèse qu’il existe des potentielles d’adaptations et d’innovations fortes au niveau du territoire, l’objectif de cette thèse est d’identifier, de caractériser et d’évaluer des pratiques agricoles, en s’intéressant en particulier aux améliorations d’efficiences d’utilisation des intrants et ressources à l’échelle des cultures. Ainsi le travail se focalisera sur une  analyse multicritère de différents systèmes de culture irrigués dans la plaine de Kairouan, pour évaluer leur durabilité environnementale. Située en Tunisie centrale, la plaine de Kairouan est à vocation agricole, avec des cultures très variées de maraîchage (pomme de terre, oignon, fèves, tomate, piment, pastèque, melon, etc.), d’arboriculture (à noyau et à pépin) et de céréales (blé, orge, etc.). L’agriculture souvent favorisée, tant par l’administration agricole que par les agriculteurs eux-mêmes, est une agriculture irriguée intensive, à haute valeur ajoutée mais fortement assujettie aux aléas du marché. Cependant, des pratiques moins gourmandes en intrants chimiques ou en ressources en eau - relevant de l’agroécologie – ont été observés, notamment pour la pastèque et le piment. Des pratiques agroforestières, associant différentes espèces arboricoles ou alors des cultures intercalaires (maraîchage, céréales), sont aussi courantes. Ce terrain, qui se prête donc bien à des travaux sur la caractérisation de pratiques locales agroécologiques en milieu irrigué, sera l’objet de cette étude. Dans une démarche intégrative et de terrain, l'on cherchera à décrire et évaluer différentes pratiques existantes, à identifier leurs objectifs et à comprendre les mécanismes biophysiques à l’oeuvre.

 

Mots clés : Agroécologie, analyse multicritères, durabilité environnementale, irrigation, pratiques agricoles

 

Irrigation goutte a goutte Oliviers Kairouan Tunisie 
 Photos :  Irrigation Oliviers Goutte à Goutte, Kairouan Tunisie©Koladé Akakpo 

Informations supplémentaires

  • Contact:

    Doctorant : Koladé Akakpo
    Téléphone : +33 4 67 16 64 87
    E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • INFORMATION THESE:

    École Doctorale : GAIA (ED 584) & INAT en co-tutelles
    Directeur de thèse : Sami Bouarfa (Irstea), Akiça Bahri (INAT)
    Encadrant : Crystèle Leauthaud (Cirad), Nadhira ben Aissa (INAT)
    Date Début : 01/10/2017
    Date de soutenance :

  • Equipe(s) de l'UMR concernée(s):

    OPTIMISTE

SHARE

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer