Quelles futures performances de l'agriculture irriguée en Méditerranée ? Évaluation multi-échelle et multi-services de l'adoption de nouvelles technologies de mesures à bas coûts - Paul Vandome

La modernisation de l'irrigation, l'implementation de politiques publiques "top-down" et une augmentation de la demande du marché ont induit un développement important de l'agriculture irriguée.

Cependant, et malgré des investissements conséquents : 

  • Les performances de l'irrigation à l'échelle de la parcelle restent largement en dessous des prévisions. Les efficiences admises des systèmes irrigués sont aux alentours de 65% pour les enrouleurs, 80% pour les pivots et 85% pour les systèmes goutte à goutte (Howell, 2008). En conditions réelles, ces performances peuvent être bien moindres (Benouiche et aI., 2014); 
  • Les impacts de l'adoption de nouveaux équipements restent peu connus, avec des estimations d'amélioration de l'efficience de 0 à 75% (Serra-Witting et aI., 2019);
  • A plus large échelle, les performances des périmètres irrigués restent médiocres malgré de nombreux efforts. Les économies d'eau réelles n'atteignent pas les objectifs attendus notamment en rasion des effets rebond (Berdel, 2015) et des effets d'échelle (Mateos,L., & Araus, J.L., 2016);
  • Les installations modernes sont coûteuses des points de vue énergétique et économique;
  • L'intensification de l'agriculture via l'irrigation engendre souvent une dégradation des écosystèmes et une utilisaiton non durable des ressources en eau et le changement climatique exacerbera les tensions déjà existantes sur les ressources, notamment en contexte méditerranéen.

De nouveaux paradigmes de recherche et des approches multi-échelles sont nécessaires pour répondre à ces défis. Trois hypothèses sont ainsi formulées, et constitueront la problématique de la thèse :

  • La performance ne peut se limiter à la seule notion d'efficience de l'irrigation à la parcelle, ou de productivité de l'eau au risque d'aller vers une promotion sytématique de techniques coûteuses avec de nombreux effets induits.
  • Une approche multi-échelle et multi-scalaire doit être développée pour éclairer les compromis liés au développement d'innovations (ex: lien entre coût énergétique et perfromance des systèmes d'application).
  • L'accès à l'information à un niveau sans précédent, via des capteurs à bas coût et des informations spatiales facilement accessibles, peut être un levier majeur pour mieux identifier les gains de performances atteignables, à différentes échelles d'espace et de temps, et orienter le choix des agriculteurs vers des pratiques plus vertueuses (Chevalier & Buckles, 2013).

Ces trois hypothèses renvoient aux questionnements suivants : 

  • Comment définir la performance des systèmes irrigués, en intégrant les effets d'échelle, les dynamiques temporelles (avec prise en compte de l'effet rebond), les effets induits par les économies d'eau ? 
  • Comment le développpement de technologies de masse (capteurs à bas coût, information spatiale) rend accessible l'évaluation de la performance et rend alors possible une prise de consciennce sur les pratiques réelles ? Ensuite, comment cette prise de conscience permet-elle d'orienter - ou non - des choix vers des pratiques plus vertueuses en termes de gestion de l'irrigation ? 

La thèse s'appuiera sur une diversité de situations en contexte méditerranéen où le développement de l'irrigation s'accentue en réponse aux changements climatiques, avec des effets majeurs sur les ressources en eau. Les terrains d'étude ont été définis dans le cadre du projet soumis à l'appel PRIMA 2019 "HubIS". La thèse se focalisera prioritairement sur un terrain en Tunisie et un terrain en France, les autres sites du projet (Espagne, Portugal, Algérie, Maroc, Grèce) ayant vocation à éclairer sur la généricité des travauc, sans nécessiter le déploiement de travaux expérimentaux.

 

Mots clés : agriculture irriguée ; performances ; innovations

 THESE PV

Irrigation des sillons - 2020 - ©  Paul Vandôme

Informations supplémentaires

  • Contact:

    Doctorant : Paul VANDOME 
    Téléphone :  +33 (0)6 79 47 40 91 
    E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • INFORMATION THESE:

    École Doctorale : GAIA
    Directeur de thèse : Gilles BELAUD
    Encadrant : Crystele LEAUTHAUD
    Date Début : 01/10/2020
    Date de soutenance : XX/XX/2023

  • Equipe(s) de l'UMR concernée(s):

    OPTIMISTE

SHARE
APT Logo fra      logo brgm web frlogo inrae

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer