Salinisation des eaux et des sols en zone côtière méditerranéenne : état, évolution et indicateurs - Application aux basses-plaines de l’Aude - Laurène Marien

Les zones côtières méditerranéennes concentrent de nombreux enjeux territoriaux relatifs aux ressources en eau et en sol, aux productions agricoles, aux espaces naturels remarquables, à l’urbanisation et au tourisme. La préservation et le développement de ces zones impliquent une recherche d’équilibres entre besoins et disponibilité des ressources et des espaces pour les différents usages. Cette recherche d’équilibres est à opérer en conditions de changement global, climatique et d’usage des terres.

salin eau sol© Photos : Etats de salinisation des eaux et des sols dans les basses-plaines de l’Aude (F. Colin, 2019)

 

 

L’étude du phénomène de salinisation des sols et des eaux dans ces zones côtières est un prisme particulièrement éclairant sur ces équilibres généraux. En effet, l’état de salinisation résulte de processus naturels (intrusion d’eau marine, présence de nappes saumâtres, remontées capillaires, infiltration, percolation, lixiviation) et d’actions de lutte d’origine anthropique (submersion, drainage). L’enjeu historique pour de nombreuses zones littorales consiste à établir des modes de gestion des eaux, des sols et des écosystèmes capables de maintenir les usages attendus. Les situations de crises liées à la salinisation (mortalité de la végétation, augmentation de la salinité des eaux) sont souvent révélatrices de déséquilibres induits par des changements de climat (baisse de la pluviométrie, augmentation de l’évapotranspiration, hausse du niveau des mers) et/ou d’accès aux ressources en eau (partages entre prélèvements d’eau, accès à des ressources hors bassin versant) et/ou de configuration des espaces (remembrements agricoles, imperméabilisation, construction ou effacement d’ouvrages).

 

Dès lors, l’enjeu est celui de l’adaptation de ces territoires et peut être appréhendé par le prisme de la salinisation. Ce sujet de doctorat propose deux niveaux de questionnement :

  • (1) quel est l’état de la salinité des sols et des eaux et comment a-t-il évolué ?
  • (2) comment ce phénomène est-il perçu/perceptible et géré ?

Ce projet sera mené sur le site des basses-plaines de l’Aude qui offre une diversité de processus potentiellement à l’origine de la salinisation des sols et des eaux, un territoire à fort enjeu et un ancrage important avec les différents acteurs du territoire par rapport à la problématique. Il bénéficiera du soutien financier et partenarial d’une étude (2019-2021) menée en collaboration entre le BRGM, Montpellier SupAgro, l’agglomération du Grand Narbonne et du Parc Naturel Régional de la Narbonnaise.

 

Mots clés : interactions eau-sol-sous-sol, viticulture, pratique de lutte anti-sel, récolte d’information participative, indicateurs biologiques

Informations supplémentaires

  • Contact:
    Doctorant : Laurène MARIEN
    Adresse postale : 361 rue J. F. Breton 34090 MONTPELLIER
    E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • INFORMATION THESE:

    École Doctorale : GAIA
    Directeur de thèse : F. Colin (Institut Agro-Montpellier SupAgro)
    Encadrants : A. Crabit (Institut Agro-Montpellier SupAgro), P. Fleury (BRGM)
    Date Début : 01/02/2020
    Date de soutenance : à venir

  • Equipe(s) de l'UMR concernée(s):

    OPTIMISTE

SHARE
APT Logo fra      logo brgm web frlogo inrae

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer