Dynamiques et composantes essentielles dans le processus de retour en régie publique de l’eau au sein de l’intercommunalité de Montpellier en 2014 : sociologie d’une décision éminemment politique - Aristide Mamilo

Depuis quelques années, le modèle de la gestion privée de l’eau a semblé devenir le modèle dominant. En France, la proportion de délégation de service public est quasiment inversée par rapport au reste du monde : près de 80% de l’approvisionnement en eau est géré par Suez, Veolia et la Saur, et que, depuis la fin des années 80, il régnait une ambiance générale qui consistait à dire que la gestion privée de tous les biens était bien meilleure que la gestion publique, supposée bureaucratique et inefficace.

Cette vision de la gouvernance est en crise depuis le milieu des années 2000 se heurtant à un mouvement prônant la remunicipalisation de l’eau. Cette démonstration a été faite dans de très nombreuses villes en France et dans la majorité de villes européennes, mettant l’accent sur le fait qu’une gestion publique qui associe citoyens, politiques et salariés de la Régie au processus décisionnel peut permettre une gestion sociale et durable qui protège cette ressource naturelle.

 

La question du choix des modes de gestion sous des angles idéologiques, politiques, techniques, économiques, environnementaux etc., a fait l’objet de nombreux travaux, tendant à démontrer que les choix des décideurs n’étaient effectués que sous des aspects purement universalistes. Or à la lumière de l’exemple de Montpellier en 2014, je souhaite faire la démonstration qu’une étude des schémas mentaux des décideurs peut permettre de transcender ce débat et de mieux comprendre ce qui se joue dans les collectivités territoriales qui changent de mode de gestion de leurs services.

 

img1 web

  © source : Montpellier Méditerranée Métropole

     img2 web

           © source : Montpellier Méditerranée Métropole

 

Mots clés : Régie publique de l’eau, délégation de service public, politique publique, sociologie de la décision, gouvernance, modes de gestion, remunicipalisation, Montpellier

Informations supplémentaires

  • Contact:

    Doctorant : Aristide Mamilo
    Téléphone : 0644924051
    E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • INFORMATION THESE:
    École Doctorale : Ecole Doctorale Droit et Science Politique
    Directeur de thèse : Emmanuel Negrier (CEPEL)
    Encadrants : Lætitia Guérin (GEAU), Sylvain Baronne (GEAU)
    Date Début : 10/12/2021
    Date de soutenance : XX/XX/2024
  • Equipe(s) de l'UMR concernée(s):

    GAP

SHARE
APT Logo fra      logo brgm web frlogo inraeLogo Institut Agro Mpl petit

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer