Image aérienne du fleuve Sénégal, de Podor et sa cuvette exploitée pour les cultures de décrue © Andrew Ogilvie, IRD

WEFE Sénégal - Aide à la gestion de réservoirs multi-objectifs dans le bassin du fleuve Sénégal

barrages senegal 1© JC. Bader, IRD : Barrages existants et en projet sur le bassin du fleuve Sénégal.
La construction de nouveaux barrages sur le bassin projetés par les états membres de l’OMVS (Guinée, Mali, Mauritanie Sénégal) vise à répondre aux besoins croissants en eau, alimentation, énergie.
img sentinel 2 1© A. Ogilvie, IRD : Image aérienne du fleuve Sénégal, de Podor et sa cuvette exploitée pour les cultures de décrue
 
 
Certains besoins peuvent être antinomiques avec d’autres, voire entrainer des effets délétères notamment sur les écosystèmes. L’influence de ces ouvrages hydrauliques (actuels et projetés), comme les stratégies de gestion permettant d’optimiser leur fonctionnement et minimiser leurs impacts, doivent donc être étudiées et comprises afin d’appuyer la gestion durable et responsable du fleuve, portée par l’OMVS dans le cadre des réflexions actuelles sur le nexus eau-alimentation-énergie-écosystèmes (WEFE Sénégal). Les modules d’allocation ne sont actuellement pas optimisés pour gérer plusieurs ouvrages en parallèle, les temps de propagation des crues n’étant pas suffisamment pris en compte. De plus un pas de temps mensuel (versus journalier) ne permet ni de calculer les pertes en production hydroélectrique à Manantali d’un déstockage pour le soutien de crue dépassant la capacité des turbines, ni de représenter correctement les besoins en eau pour la santé des écosystèmes et des cultures. Enfin, le contexte actuel de non stationnarité et l’influence des scénarios d’évolution climatique sur le fleuve doivent être mieux comprises.
 
L’objectif de ce projet est d’améliorer la gestion coordonnée de multiples réservoirs sur le fleuve Sénégal pour la satisfaction d’objectifs multicritères au pas de temps journalier. De manière spécifique, on propose ici de :
  1. Développer un outil Simulsen+ permettant de simuler au pas de temps journalier la gestion coordonnée de réservoirs en parallèle en fonction d’objectifs préétablis et multiples.
  2. Caractériser et quantifier en termes d’indicateurs l’influence des scénarios d’aménagement et de gestion d’ouvrages sur la production hydroélectrique, la satisfaction des besoins en eau de l’irrigation, et le soutien de crue pour le maintien des services écosystémiques.
  3. Simuler l’influence de changements climatiques et anthropiques dans les bassins amonts du fleuve Sénégal sur les régimes hydrologiques en aval et les services associés.
 
A moyen et long terme, ce projet vise à fournir à l’OMVS et aux gouvernements des quatre États membres les outils et indicateurs pour décider des choix de développement à mettre en œuvre sur le bassin du fleuve Sénégal afin de faire face à l’augmentation des besoins en eau, énergie, alimentation, tout en minimisant l’impact sur les écosystèmes.
 
 
 

Informations supplémentaires

  • Contact(s):
    Responsable du projet : Andrew Ogilvie
    E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • En bref:
    Thématique / Domaine : Hydrologie, Géographie, Agronomie
    Commanditaire : UE/AICS
    Organismes Partenaires : Université Cheikh Anta Diop (UCAD), Sénégal; Université Gaston Berger (UGB), Sénégal
    Type de projet : Recherche
    Pays, Région d'étude : Bassin du fleuve Sénégal (Sénégal, Mauritanie, Guinée,Mali)
    Date de début du projet : 15/05/2020
    Date de fin du projet : 15/08/2021
  • Productions:
    Productions liées au projet :
    - Articles : https://www.mdpi.com/2072-4292/12/19/3157
    - Thèses : Omar Goudiaby
    - Logiciels : Simulsen+
  • Equipe(s) de l’UMR concerné(s):

    SocioHydro, GHOSTE

SHARE
APT Logo fra      logo brgm web frlogo inrae

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer