Pratiques, REprésentations sociales et COmportementS au sein des socio-hydrosystèmes (PRECOS)

L’équipe nait en 2014 sur la base d’un constat : les analyses expérimentales en sciences sociales présentent un intérêt pour la compréhension des dynamiques sociales et la conception d’instruments ou de politiques de gestion de l’eau.

photo3 precos

 

L’objet central de nos analyses est le comportement individuel des acteurs au sein des socio-hydrosystèmes. Même si ce comportement a lieu au sein de groupes, comme c’est souvent le cas, nous nous intéressons à l’étude des choix individuels, à la manière dont ils évoluent et aux facteurs qui les influencent.

 

 

 

 

photo2 precos

 

Sont inclus les comportements individuels tenant compte des stratégies des autres acteurs au sein d’un groupe (équilibres coopératifs et non-coopératifs par exemple) et de l’effet des règles collectives établies par les (endogènes) ou imposées aux (exogènes) groupes. Nous étudions également si et dans quelles conditions ces choix individuels influencent les décisions prises par les groupes et par les institutions qui gèrent les systèmes au sein desquels les acteurs étudiés agissent et évoluent.

 

 

 

photo1 precos

 

Les travaux de l’équipe s’articulent autour de trois référentiels méthodologiques mobilisés pour analyser les pratiques, les représentations sociales et les comportements au sein des socio-hydrosystèmes, à savoir : les enquêtes quanti-qualitatives, l’évaluation économique basée sur les préférences déclarées et l’expérimentation économique (ou expériences économiques). A ces référentiels s’ajoutent des méthodes hybrides, incluant d’autres disciplines telles que la psychologie sociale, qui constituent aussi un objectif de l’équipe : concevoir des nouvelles méthodes adaptées aux situations spécifiques de la recherche en partenariat dans les socio-hydrosystèmes.

 

PRECOS est avant tout une équipe méthodologique. En conséquence, les questions principales concernent les méthodes et les processus de recherche mobilisables afin d’étudier les pratiques et les comportements individuels des acteurs des socio-hydrosystèmes. En particulier sont abordées les questions suivantes :

  • Comment adapter les méthodes proposées à l’étude des socio-hydrosystèmes ?
  • Comment ouvrir à l’interdisciplinarité les méthodes mobilisées par l’équipe ?
  • Comment mettre en œuvre des expérimentations de terrain dans des situations où le contrôle des variables comportementales est difficile, en particulier au Sud ?
  • Comment combiner les approches expérimentales avec d’autres méthodes d’analyse économique ou en sciences sociales pour une recherche en appui à la décision pour la gestion de l’eau ?
  • Quelles expérimentations pour la pédagogie en économie de l’eau ?

photo4 precos

Au sein des projets, des questions de recherche « thématiques » émergent au fur et à mesure, et concernent l’analyse du comportement des acteurs au sein des socio-hydrosystèmes. En voici quelques exemples : quelle influence de l’information (institutionnelle, sociale) sur le consentement à payer des agriculteurs pour l’eau d’irrigation ? quels sont les facteurs qui influencent le choix d’une innovation (les bassins d’irrigation de complément pour l’irrigation) au Burkina Faso, ou le choix des adaptations au manque d’eau en Tunisie et au Maroc ?

 

 

Les terrains de l’équipe sont ceux des projets de ses membres. Ils vont de la France Métropolitaine aux pays du Sud de la Méditerranée, jusqu’aux pays des dispositifs géographiques de l’UMR G-Eau où des agents de l’unité sont affectés. Les partenariats de PRECOS sont de nature scientifique d’abord, mais compte tenu du caractère appliqué de ses recherches et de l’orientation vers l’aide à la décision, des collaborations avec les institutions, les décideurs politiques et privés, les organisations de producteurs et d’irrigants sont en place.

 

En savoir plus sur le Projet Scientifique de l'équipe PRECOS

 

Coordinateurs : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

logo precos

2020                  
12/03  

Can nudges increase the effectiveness of payments for ecosystem services? Evidence from a randomized experiment

Résumé - Présentation - Article

Ph. Le Coent
21/04

The building of social capital in rural communities through a development project. A lab-in-the-field analysis in the Limpopo province of South Africa

Résumé - Présentation

D. Jourdain, S. Farolfi
25/05

Supplemental irrigation from farm ponds to mitigate rainfall variability in the Sahel: Farmers’ preferences and Institutions’ goals in Burkina Faso

Résumé - Présentation

R. Ouedraogo
18/06

Le compteur communicant : Perception des irrigants – le cas du bassin du Louts

Résumé - Présentation

P. Garin, M. Montginoul
22/09

Building new kinds of meta-models to analyse experimentally (companion)     modelling processes in the field of natural resource management

Résumé - Article

B. Bonté
   2021  
11/02

Introducing nature into cities or preserving existing peri-urban ecosystems?  Analysis of preferences in a rapidly urbanizing catchment

Résumé - Présentation - Article

 

C. Hérivaux, Ph. Le Coent

08/04

Paysage naturel ou aménagement cyclable : que recherchent les usagers de la ViaRhôna ?

Résumé - Présentation - Article

S. Morardet
08/07

Restitution des avancées du groupe de travail sur l'évolution de l’outil ACB-DCE

Résumé - Présentation

 M. Favre
14/10

Usage des méthodes quantitatives en psychologie sociale pour l'étude des attitudes et des représentations sociales

Résumé - Présentation (à venir)

 P. Rateau, D. Priolo

 

 

 © Photos : S. Farolfi, CIRAD

SHARE
APT Logo fra      logo brgm web frlogo inrae

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer